Sélectionner une page

« Parce qu’on est submergé d’infos, on a besoin de référence », c’est ainsi que Francis Morel qui préside aux destinées du Groupe Les Echos a entamé la présentation des nouveautés du magazine emblématique de la presse économique. Des évolutions motivées par le contexte les questions économiques n’ont jamais été autant au coeur de l’actualité mais aussi par la position même de la marque, afin de renforcer son leadership et en accélérer la croissance. 

Le redéploiement en gestation depuis plusieurs mois est visible à compter daujourdhui et se poursuivra jusquau début de lannée prochaine, il sarticule autour de 4 grands axes : priorité au numérique, nouveau projet éditorial, développement de linformation pratique et servicielle et redéfinition du modèle économique

Priorité au numérique

Fort des chiffres de consultation quotidienne de l’info : 1h17 sur les supports numériques, contre 1h12 pour la télé ou 1h01 pour la radio (source : iligo), le groupe a donc pris la décision de prioriser le numérique : si à ce jour, 15% des abonnements aux Echos sont numériques, lobjectif est datteindre 30 à 40%. Par ailleurs, l’audience des echos.fr, qui met en ligne aujourd’hui ses nouveaux rubriquage et look, se situant à plus de 3 M V.U. est prévue à terme entre 4 et 5 M V.U.

Nouveau projet éditorial

Inauguré donc à travers le site, celui-ci se veut « simple et exigeant ». L’ambition affichée et mise en oeuvre par une rédaction de 180 journalistes bi-média est d’apporter la couverture la plus complète et la plus fiable de l’économie. Ainsi, lesechos.fr est désormais organisé en portail de 5 chaînes thématiques pour couvrir l’ensemble des centres d’intérêt du lecteur.

– News : les repères de la home page ont été simplifiés avec une barre de navigation à 8 entrées. Lactualité y est traitée à travers des articles, de la vidéo et de linfographie.

– Bourse : la chaîne nait de la fusion des Echos Bourse et des conseils boursiers dInvestir. Au sommaire : articles, dépêches, cotations, grands indicateurs en direct, OPCVM et des fiches valeurs « les plus complètes du marché ».

– Business : cette nouvelle thématique sadresse tout particulièrement aux communautés professionnelles entrepreneurs, directions financières, DRH, et leur prodigue des conseils pour décider et agir, notamment à travers des contributions extérieures

– TV : les contenus vidéo, interviews, et émissions spéciales

– Lifestyle : le guide pour bien et vite choisir en matière de mode, horlogerie, automobile, voyage, culture, gastronomie et vins. À noter que le parti-pris est original : à 18 heures le vendredi au moment ou la vie professionnelle des lecteurs laisse la place au week-end et aux loisirs, le site devient e.fr et fait remonter le header de Lifestyle en home page.

– Redéfinition du modèle économique : à l’instar de ce qu’ont fait les grandes marques de presse anglo-saxonne (Financial Times, New York Times, ), un « paywall » va être mis en place. Les internautes auront un accès gratuit à 15 articles. Au-delà, ils entreront dans un système payant.

Tout un magazine !

Le quotidien quant à lui, fera sa mue le 14 novembre avec un relookage en profondeur. Sur le fond, le 1er cahier reste consacré à la macro-économie (France, Monde, Idées, Enquêtes, ), et le 2ème à la micro avec des évolutions puisque Industrie et Services ne feront plus qu’une seule section, ainsi que Finances et Marchés. Le traitement évènementiel de l’actu se verra renforcé et un système de lecture rapide sera mis en place sur les sujets qui comptent : chapeau d’articles en 2 ou 3 points clés, brève « stabilo » à noter, ‘Linfographie va par ailleurs prendre une place plus importante, le volume rédactionnel consacré aux PME et aux régions va être doublé, avec notamment la création de rubriques : « les innovateurs ». Enfin, un focus « marketing et innovation » mettra sous les projecteurs ce qui bouge et valorise l’action. Enfin, Les Echos Business, pendant de la chaîne thématique créée sur le site sera consacré chaque jour à une communauté différente (mardi : finance et gestion d’actifs, mercredi : directions juridiques, vendredi : RH, ) : cest ici que l’info pratique et servicielle fait donc son apparition.

Le vendredi, un supplément week-end, viendra compléter et enrichir l’offre mensuelle existante de Série Limitée.

Ce grand renouveau, qui connaîtra ses ultimes étapes avec le lancement de nouvelles applis mobiles fin 2012 et une formule revisitée d’Enjeux Les Echos en février 2013, est accompagné de la création dune nouvelle signature publicitaire : « Place aux décisions », révélée dans une campagne (print, TV, radio, ) orchestrée par BDDP et Fils. Elle met en scène sur le mode de l’humour, les risques liés à l’indécision.